Carol Erb

Dominion

Comme beaucoup, j’ai grandi avec une fascination pour les animaux. Livres pour enfants, dessins animés, spectacles de marionnettes; notre culture favorise l’imaginaire fantaisiste que les animaux sont nos amis. La vérité est beaucoup plus sombre. Les animaux sont des produits que nous utilisons pour nous nourrir, nous habiller, pour travailler et nous divertir. L’Ancien Testament donna à l’homme un prétexte pour l’utilisation des animaux en fonction de ses besoins. La civilisation moderne s’est développée de façon à nous protéger de la cruauté et de la négligence avec laquelle nous traitons nos semblables. Aujourd’hui, les attitudes changent, due en grande partie aux campagnes de groupes de protection des animaux, qui ont travaillé à exposer et à remettre en question leur exploitation.

Dans chacune de mes images, un animal a été retiré de son environnement naturel et placé dans un espace humain dont il ne fait pas partie. Le désir d’être ailleurs se voit clairement dans leurs expressions et dans leur confinement. Les peintures murales fanées sont une allusion à l’histoire de leur domestication et de la façon dont nous pouvons souvent nous tromper en pensant à eux comme des extensions de nos propres besoins et émotions. Ces animaux ne sont pas à l’aise ici. Néanmoins, il y a une beauté troublante dans leur isolement.

Visitez le site web de l’artiste
Lien vers l’article de Square Magazine